Silence sur mon blogue depuis un bout de temps, j’étais occupée à soigner mon écosystème!

Cette santé, que ce soit la mienne, la vôtre, celle de votre organisation ou de votre famille est précieuse. Et, malgré que nous la tenions souvent pour acquis, elle peut à tout moment se fragiliser. Malheureusement, c’est souvent lorsqu’elle nous fait faux bond, que nous réalisons pleinement son importance. Voilà pourquoi il est nécessaire de se soucier de notre développement durable personnel.

Le développement durable humain s’appuie sur une vision à long terme, afin d’être prospère et florissant aujourd’hui, tout en s’assurant de pour pouvoir répondre aux besoins et exigences du futur. Quelle en est la clé? La santé physique bien sûre, mais aussi la maîtrise personnelle de nos émotions, de nos pensées et de notre capacité à renouveler notre énergie et de la canaliser. Personnellement, le sport, le yoga et la visualisation sont mes pratiques préférées pour prendre un recul et maintenir mon énergie physique et «psychoémotive ». Faire la cuisine et la musique contribue également à mon ressourcement.

Si on se penche sur le développement durable humain, d’un point de vue organisationnel, cela suppose qu’il serait souhaitable d’offrir des opportunités aux talents pour se ressourcer individuellement et collectivement, pour le bien de  chacun des membre mais aussi pour la durabilité et la prospérité de l’écosystème que représente l’organisation.

J’abordais d’ailleurs ce thème en conférence lors d’une journée Infopresse (voir article).  Pour enrichir mon propos, je me suis inspirée des écrits de divers auteurs, dont Robert Dilts et particulièrement Margaret Wheatley. Cette dernière propose de voir l’organisation comme un écosystème, composé de divers éléments – interdépendants et interreliés – qu’on doit soigner pour maintenir l’équilibre et l’élan de celui-ci.

Le développement durable c’est aussi la capacité d’évoluer, de se développer dans le temps en fonction de l’évolution du contexte, de la technologie, des besoins et du marché. Cela demande une grande flexibilité, une communication fluide et une rapidité d’adaptation. Donc, une structure et une culture organisationnelle (ou personnelle) qui permet cette souplesse. Mais trop souvent, les systèmes de nos entreprises se retrouvent paralysés par le contrôle, des normes, des politiques ou des procédures trop rigides qui étouffent.

Comme coach-consultante, j’aime bien me présente comme une alliée des organisations pour les aider dans le développement durable humain. D’ailleurs, j’ai élaboré le principe des 5C comme pistes pour assurer le développement durable des écosystèmes organisationnels :

Connecter : favoriser la communication et les relations interpersonnelles.

Clarté : des objectifs, de la vision, des enjeux, des attentes, des rôles de chacun.

Cultiver : au quotidien, développer les gens, les inspirer. Nourrir et faire grandir, pour élargir les horizons et ouvrir les possibilités.

Cocréer : installer des processus de collaboration, pour se brancher au coeur de l’intelligence collective et décupler la créativité.

Culture du merci : par les gestes personnalisés, la reconnaissance qui donne un sens : « je contribue »!

Dans un prochain billet, j’aborderai les pratiques concrètes de développement durable au boulot. Cela dit, j’aimerais que vous y pensiez en terme personnel, votre eco-système à vous : comment vous assurez-vous de son développement durable? Y-a-t-il des gestes à poser dans cette optique que vous retardez depuis trop longtemps?

 

Je suis curieuse de savoir ce que ça fait germer en vous… Au plaisir de lire vos réactions!

 

Mots-clés :
 

Une réponse à Soignez votre écosystème

  1. jean julien dit :

    Ton billet me fait penser à la théorie psychogénétique de l’identité (http://irfcpo.ca/Theoriepsychogenetique.aspx)

    Pour faire simple c’est la phrase de Socrate: connais toi toi même.
    (L’ignorance ou l’aveuglement de soi-même fait l’homme dépendant et esclave de ses opinions ou données. En revanche, la connaissance ou l’observation de notre nature, de ce que nous sommes, nous rend libres et capables de nous suffire à nous-mêmes. )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>